Formation "Biosécurité en élevage de porcs"

Retour Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

La peste porcine africaine (PPA) est une maladie virale extrêmement contagieuse qui touche les porcs domestiques et les sangliers. Elle s'exprime, dans sa forme aiguë, par une fièvre hémorragique qui entraîne la mort dans 80% des cas.

Peste porcine : suivez la formation biosécurité

La France exporte 40% de sa production porcine, la perte du statut indemne de peste porcine entraînerait des pertes économiques majeures en raison des restrictions commerciales imposées aux pays touchés.

Il n'existe, à l’encontre de la PPP, ni traitement, ni vaccin. Un ensemble de mesures de prévention ont été prises en coordination avec la Belgique : mise en place de zones d’observation renforcée avec visite sanitaire systématique, abattage des animaux atteints ou susceptibles d'être atteints, limitation stricte des mouvements des animaux, des produits et d’autres vecteurs de transmission, sensibilisation des chasseurs et transporteurs ….

Pour ce qui concerne les éleveurs, l’arrêté du 16 octobre 2018 définit un ensemble de mesures de biosécurité applicables dans les exploitations détenant des suidés (porcs ou sangliers). L’article 3 de cet arrêté prévoit la mise en place d’un plan de biosécurité dans toutes les exploitations concernées d’ici le 1er janvier 2020.

Une formation à la gestion du plan de biosécurité en exploitation et aux bonnes pratiques d’hygiène est obligatoire pour une personne de l’exploitation (désignation d’un référent par exploitation).

Afin d'accompagner les éleveurs dans cette démarche la FDSEA du Nord organise des formations animées par un vétérinaire référent sur le thème suivant :

 

Biosécurité en élevage de porcs

Le vendredi 8 mars 2019 à Hazebrouck

(Formation d'une journée de 9h30 à 17h30) 

 

Programme de la journée :

  • Connaissance des bases scientifiques : caractéristiques du virus, résistances du virus, vecteurs de diffusion.
  • Les nouvelles mesures d'hygiène prévues dans l'arrêté : séparation des unités de production, circulation des personnes et des véhicules, conduite en bande unique dans les unités de production, épandage des fumiers, lisiers.
  • Le plan de biosécurité : son organisation, les documents à conserver et à mettre à jour, les enregistrements à réaliser (traçabilité).

 

Renseignements et inscription : 03 27 09 19 26

Inscrivez- vous très vite, nombre de places limitées !

 

Le coût de la formation est pris en charge par le fond VIVEA. Reste à votre charge les frais de restauration du midi. 

Ensemble pour la réussite de nos territoires !

Ensemble pour la réussite de nos territoires !

Toutes les émissions dans la médiathèque