Un cas de Fièvre Catarrahle Ovine détecté dans l'Allier

Retour Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

La confirmation formelle de ce foyer de FCO a été établie ce 11 septembre par résultat positif de l’analyse : il s’agit d’un cas de FCO à sérotype 8

La Fièvre Catarrhale Ovine est de retour

D’ores et déjà, le Ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt a décidé de mettre en place des mesures afin de prévenir tout risque éventuel de propagation de la maladie : l’élevage a été placé sous surveillance renforcée et les mouvements d’animaux ont été bloqués au sein de l’exploitation. De plus, une zone de protection et de surveillance de 150 km de rayon autour de l’élevage concerné a été définie. Dans cette zone et en conformité avec la réglementation européenne, des mesures de gestion sont appliquées : restriction des mouvements d’animaux, interdiction de regroupement, surveillance active, etc.
Le Comité National d’Orientation de la Politique Sanitaire Animale et Végétale s'est réuni le lundi 14 septembre afin d’échanger avec les représentants des filières d’élevage et l’ensemble des autorités sanitaires sur les mesures de gestion et notamment sur la stratégie vaccinale à mettre en place.
Le Ministre rencontrera les responsables nationaux des filières d’élevage jeudi 17 septembre afin de discuter des mesures financières à mettre en place pour accompagner les éleveurs impactés.
Pour rappel, la FCO est une maladie virale, transmise par des moucherons piqueurs. Les espèces sensibles à la FCO sont les ruminants domestiques (ovins, bovins, caprins) et sauvages. La France continentale était indemne de FCO depuis décembre 2012. Le sérotype 8 ne circule plus depuis 2010 en France, et n'a été notifié dans aucune région du monde depuis 2011. Cette maladie est strictement animale : elle n’est pas transmissible à l’homme et elle n’affecte pas la qualité
des denrées (viandes, lait, etc). Elle ne représente donc un danger ni pour les citoyens, ni pour les consommateurs.
La rapidité de mise en oeuvre des mesures de gestion est une condition indispensable pour limiter les conséquences de la maladie, notamment à l’export.

Vous retrouverez dans ce document les positions de la FNSEA vis-à-vis des mesures de gestion de cette épizootie.

Ensemble pour la réussite de nos territoires !

Ensemble pour la réussite de nos territoires !

Toutes les émissions dans la médiathèque